RDC : à son tour, le président de l'UA Idriss Deby appelle à un dialogue encore plus inclusif

POLITIQUE

RDC : à son tour, le président de l'UA Idriss Deby appelle à un dialogue encore plus inclusif

Idriss Deby Itno, président en exercice de l'Union Africaine et président de la république du Tchad.Idriss Deby Itno, président en exercice de l'Union Africaine et président de la république du Tchad.

23 Septembre 2016 | Par CAS-INFO

 

Même à l'Union Africaine le doute s'installe quant à l'aboutissement du dialogue national en République Démocratique du Congo. Dans une déclaration relayée jeudi par peaceau.org, le site de l'organisation panafricaine, le président en exercice de l'UA, Idriss Deby Itno a exprimé sa vive préoccupation à la suite des événements survenus à Kinshasa en début de semaine.

Il a condamné fermement ces violences «qui ont entraîné de nombreuses pertes en vies humaines et des destructions des biens publics et privés». Une situation qui a donc ému jusqu'à Addis Abbeba qui décide de taper du poing sur la table.

Ainsi, à propos du dialogue, le président de l'Union Africaine a souligné «la nécessité, pour l’ensemble des parties congolaises d’œuvrer conjointement, avec l'accompagnement de l'UA et des acteurs régionaux et internationaux concernés, à approfondissement du Dialogue politique national, en assurant davantage d'inclusivité en vue de parvenir à un consensus le plus large possible sur les question primordiales, en particulier, l'organisation et la tenue des élections, conformément aux dispositions constitutionnelles pertinentes et à la réslution 2277 (2016) du conseil de sécurité des Nations unies».

De New York à Paris, en passant, à présent par Addis Abbeba, des voix s'accentuent donc pour pousser les parties congolaises à une solution rapide.

Ouvert le 1er Septembre, le dialogue facilité par Edem Kodjo, l'émissaire contesté de l'UA, s’orientait inévitablement vers une solution susceptible d’être contestée. Alors que les principaux partis de l'opposition l'ont boudé.

L'appel d'Idriss Deby sonne donc comme la fin de la recréation. Il est surtout une manière pour l'UA de donner raison à l'opposition congolaise qui n'a de cesse de réclamer un vrai dialogue. Celui dans lequel tout doit être fait pour permettre aux congolais de connaître une première passation de pouvoir pacifique depuis l’indépendance.

Le Centre d'Analyse et de Stratégies, CAS, en sigle, se met en place jour après jour.

À travers cas-info.ca, la branche information de notre bureau d'études en construction, nous nous employons à vous donner les meilleurs informations.

Pour résoudre les problèmes auxquels fait face de notre petite planète, il faut d'abord les comprendre.

Avec cas-info.ca, allez au delà de l'info.

L'APRÈS 19 DÉCEMBRE

Le débat

L'oeil de CAS-INFO sur le monde

Retrouvez les liens utiles de l'actualité internationale

Sélectionnés par Yvon Muya

Nous écrire et nous suivre

Facebook : cas-Info

Twitter : CAS-INFO

Courriel : casinfocanada@gmail.com